Entretiens cidricoles

Entretiens Cidricoles le 18 janvier 2018



Les Entretiens Cidricoles avaient pour thème :

Le cidre à l'international : panorama des marchés, produits, tendances - orientations en matière d'innovation et de R&D.

La production de cidre est répandue dans de nombreux pays du monde ; très ancienne dans certaines régions, elle se développe aujourd’hui dans de nouveaux pays producteurs.

A l’international, les cidres présentent une grande diversité de profils organoleptiques, d’usages, de définitions, de types d’entreprises impliquées, d’organisations des professionnels…

Pour se développer, tous les opérateurs économiques doivent s’adapter aux évolutions des marchés, des contextes environnementaux et des attentes sociétales, dans une démarche durable. Les tendances de consommation et les produits prennent toutefois des voies différentes selon les pays, ce qui influe sur les activités de recherche et d'innovation.

En réunissant des acteurs de divers pays producteurs de cidre, ce colloque avait pour objet de faire partager des expériences variées autour de deux questions :

Quels sont les contextes et caractéristiques de la production et des marchés du cidre dans différents pays (demande, tendances de consommation, produits, réglementation, environnement, attentes sociétales) ?

Quels sont les besoins et orientations en matière d'innovation et de R&D ?

Entretiens Cidricoles le 19 janvier 2017


Les Entretiens Cidricoles 2017 avaient pour thème :

Biocontrôle et biodiversité fonctionnelle : Intérêts et perspectives pour la filière cidricole

La recherche de systèmes de production performants et durables conduit notamment à l’optimisation et la recherche de nouvelles stratégies de protection du verger.

Le biocontrôle désigne un ensemble de méthodes respectueuses de l’environnement et de la santé, pour la lutte contre les bioagresseurs des cultures qui peuvent être intégrées dans la stratégie globale de protection des plantes. Ces méthodes reposent sur l’utilisation de macroorganismes, de microorganismes, de médiateurs chimiques (phéromones) et de substances naturelles. Si certaines pratiques relevant du biocontrôle sont utilisées depuis longtemps dans la filière cidricole, de nouvelles pistes sont actuellement explorées.

La valorisation de la biodiversité fonctionnelle comme facteur de production, par exemple pour réguler certains bioagresseurs, est un levier d’action intéressant même s’il reste difficile à appréhender et à maîtriser d’un point de vue pratique. Des travaux de recherche sont conduits en vergers de pommiers à cidre et de table pour mieux comprendre et favoriser l’action d’auxiliaires de type insectes, araignées ou vertébrés.

Cette conférence a pour objet de faire un état des lieux des travaux récents conduits dans ces domaines, mais également des perspectives d’avenir et des potentialités qui se présentent aux producteurs.

  • Le biocontrôle : Etat des lieux des solutions existantes et recherches en cours en cidriculture
    Marie-Cécile VERGNEAUD (IFPC)
    Télécharger la communication
  • Intérêts des plantes de service et perspectives pour les cultures pérennes
    Alain FERRE (ASTREDHOR)
    Télécharger la communication
  • Intérêts des insectes et araignées sur le contrôle des ravageurs en verger et comment les favoriser
    Laurence ALBERT (IFPC) et Manon LEFEBVRE (CTIFL)
    Télécharger la communication
  • Les vertébrés (oiseaux et chauves-souris) : Quels rôles d'auxiliaires en verger ?
    Jean-Michel RICARD (CTIFL)
    Télécharger la communication


Entretiens cidricoles le 14 janvier 2016



 Les Entretiens Cidricoles 2016 avaient pour thème :

Nouvelles technologies en agriculture : Etat des lieux et perspectives pour la cidriculture

En agriculture, la recherche de gains de productivité et l’amélioration des conditions de travail conduisent de plus en plus d’exploitations à faire appel aux nouvelles technologies. Elles concernent différents domaines : robotique, capteurs, imagerie, drones, communication…

Des solutions innovantes se multiplient couplant agriculture et numérique : systèmes d'autoguidage de machines, robots pour réaliser certaines tâches, télédétection, outils d'aide à la décision et de diagnostic, applications smartphone, etc.

Ce colloque a pour objet de faire un état des lieux des solutions opérationnelles et des perspectives autour de ces nouvelles technologies pour l’agriculture, il constitue une occasion pour les acteurs de la filière cidricole d’entrevoir les potentialités dont ils pourraient bénéficier.

  • L'agriculture de précision appliquée à une plante pérenne : retour sur 15 ans d'expérience en viticulture
    Bruno TISSEYRE (Montpellier Sup Agro)
    Télécharger la communication
  • L'imagerie haute résolution aéroportée par drone pour la caractérisation de l'état physiologique des arbres fruitiers au champ
    Jean-Luc REGNARD (Montpellier Sup Agro)
    Télécharger la communication
  • Eléments de partage sur la robotique agricole
    Michel BERDUCAT (IRSTEA Clermont-Ferrand)
    Télécharger la communication
  • Outils d'analyse d'image pour l'arboriculture frutière
    Pierre VAYSSE (CTIFL Lanxade)
    Télécharger la communication
  • Applications smartphone au service de l'agriculture : vers un outil de reconnaissance de maladies et ravageurs en verger de pommier
    Jonathan GAUDIN (INRA Bordeaux UMR Santé et Agro Ecologie du Vignoble)
    Jean LE MAGUET (IFPC)
    Télécharger la communication 


Entretiens Cidricoles le 15 janvier 2015



Les Entretiens Cidricoles 2015 avaient pour thème :

La qualité organoleptique des cidres et procédés

L’élaboration de cidres de qualité répondant aux attentes des consommateurs, est un enjeu majeur pour le développement économique et durable de la filière.

La qualité organoleptique des cidres est déterminée par un ensemble de composantes sensorielles dont la couleur, l’arôme, et les saveurs. La maîtrise de cette qualité implique de bien en connaitre les déterminants et les facteurs qui vont influer sur les composés clés et, au final, sur les perceptions des consommateurs.

L’objectif opérationnel des travaux de recherche conduits sur les produits cidricoles est de permettre aux élaborateurs de mieux maitriser les procédés pour obtenir les produits dont les profils sont le plus adaptés à leurs différentes clientèles.

L’adaptation des produits aux attentes des consommateurs nécessite de mieux les connaitre : concernant la couleur, une étude a été engagée spécifiquement sur ce volet dans le cadre du projet de recherche inter-régional « CICHROM ».

Les entretiens cidricoles 2015 ont donc permis de faire un état des connaissances sur certaines composantes majeures de la qualité des cidres et les moyens de les maîtriser.

  • Intérêts qualitatifs et réalisation de la clarification pré-fermentaire des cidres
    Jean-Michel LE QUERE (INRA BIA équipe PRP Le Rheu)
    Télécharger la communication

Entretiens Cidricoles le 16 janvier 2014

Les Entretiens Cidricoles 2014 avaient pour thème :

Connaissances et maîtrise des bioagresseurs du verger cidricole : acquisitions récentes et perspectives

La maîtrise des maladies et ravageurs est un paramètre essentiel dans la gestion du verger cidricole, qui conditionne largement le potentiel de production du verger et la qualité de la récolte. Il s’agit donc d’un paramètre de tout premier ordre tant pour la performance économique en production que pour les besoins de l’aval. Le pommier étant une culture pérenne, un « accident » une année donnée peut se répercuter significativement les années suivantes, d’où la nécessité d’une vigilance permanente.

Pour les professionnels et les acteurs de la R&D cidricole, la gestion des bioagresseurs s’insère dans un objectif de durabilité. La diminution des intrants et de l’impact environnemental de la culture du pommier à cidre est à l’agenda de la filière depuis de nombreuses années. Les travaux de R&D conduits par l’IFPC et ses partenaires sont engagés de manière à répondre de plus en plus aux enjeux environnementaux et de société.

Dans un contexte en évolution, il est notamment nécessaire :

  • D’apporter des réponses aux producteurs confrontés à l’émergence de nouvelles pressions liées notamment à certains ravageurs
  • D'éviter les impasses techniques pouvant naître de restrictions à l'usage de certaines molécules
  • D’accompagner les producteurs engagés dans une démarche d’Agriculture Biologique afin de lever des verrous techniques, mais aussi les nombreux producteurs à la recherche de systèmes alliant productivité et pratiques écologiques
  • D'essayer d’innover dans les approches et les méthodes, par exemple en explorant les pistes liées à la stimulation des défenses des plantes.

Les Entretiens Cidricoles 2014 ont permis de faire un état des connaissances et des perspectives dans la maîtrise de certains bioagresseurs du verger cidricole.

  • Mise au point d’une méthode de gestion de la tavelure « en stop »
    Laurent JAMAR (Centre Wallon de Recherches Agronomiques – CRA-W, Belgique)
    Télécharger la communication
  • Premiers résultats d’expérimentation de la méthode « stop » en contexte cidricole
    Jean-Charles CARDON (Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie)
    Télécharger la communication
  • Les principales cochenilles du verger cidricole
    Jean Le Maguet (Institut Français des Productions Cidricoles)
    Télécharger la communication
  • L’Hoplocampe : réseau de suivi de vols et premiers résultats d’essais
    Nathalie Dupont (Institut Français des Productions Cidricoles)
    Nathalie Corroyer (Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie)
    Télécharger la communication
  • Etat des connaissances et perspectives des SDP en arboriculture
    Marie-Noëlle BRISSET (INRA IRHS Angers)
    Télécharger la communication

Entretiens Cidricoles le 17 janvier 2013

Les Entretiens Cidricoles 2013 avaient pour thème :

Pratiques bas-intrants en verger cidricole

La production cidricole se caractérise par une faible utilisation d’intrants au verger. Cette spécificité résulte d’un certain nombre de facteurs techniques tels que l’utilisation de variétés rustiques induisant une moindre sensibilité aux bio-agresseurs, ou encore la vocation des fruits à être transformés diminuant par exemple les préoccupations vis à vis de l’aspect des pommes (homogénéité des calibres, couleur de l’épiderme…). Ces pratiques économes se justifient également du point de vue économique et environnemental. Les professionnels ont depuis longtemps orienté les travaux de R&D de la filière vers une optimisation de l’utilisation des intrants. Cette volonté a été confortée dans le cadre d’une augmentation des attentes sociétales autour de l’environnement et la santé, qui se traduisent également par des évolutions réglementaires importantes.

Les entretiens cidricoles 2013 organisés par l’IFPC ont pour objectif de faire le point sur les avancées récentes obtenues notamment en matière variétale et au niveau des techniques d’entretien du sol, en particulier en jeune verger. La maîtrise des bio-agresseurs dans un contexte de réduction d’intrants passe également par une meilleure gestion des aménagements parcellaires. D’une manière plus générale, le verger doit être abordé comme un système complexe dans lequel de nombreuses interactions existent : ce changement d’échelle dans la conception et la gestion du verger fait l’objet d’un nouveau programme de recherche piloté par l’IFPC qui sera présenté : le projet « verger de demain ».

La diminution des intrants est également conditionnée à une meilleure efficience des applications. D’autres productions ont mis en œuvre des travaux sur ce thème, les entretiens cidricoles 2013 ont été l’occasion de faire une présentation de ces actions et résultats obtenus dans ces filières et les perspectives qu’ils ouvrent.

Entretiens Cidricoles le 19 janvier 2012

Les Entretiens Cidricoles 2012 avaient pour thème :

Maîtrise aromatique des cidres : Acquisitions récentes et expériences d'autres boissons fermentées

Depuis de nombreuses années, la filière fait face à une mutation du marché du cidre et doit donc sans cesse s’adapter et évoluer. Longtemps consommé de façon très régulière, le cidre passe d’un statut de boisson « de table » à celui de produit « plaisir ». Dans ce contexte, les qualités organoleptiques des cidres proposés se doivent d’être irréprochables et intégrées dans une offre segmentée de façon à répondre aux attentes de nouveaux consommateurs qu’il faut savoir attirer et convaincre.

La composante aromatique constitue une dimension forte de l’appréciation hédonique des consommateurs. Pour permettre aux acteurs économiques de la filière de s’adapter aux attentes du marché, l’IFPC s’est donné notamment pour objectif de parvenir à une meilleure maîtrise aromatique des produits cidricoles, à commencer par le cidre. Du point de vue scientifique et technique le sujet est complexe : multitude de composés volatils impliqués, variété de leurs origines, complexité des interactions sur les sensations olfactives… Initialement abordés sous l’angle de la prévention des principaux défauts olfactifs, les travaux se sont ensuite orientés vers une maîtrise des flores de levures permettant de conférer plus de fruité aux cidres.

Du coté des spiritueux, l’outil de distillation pilote acquis par l’ARAC ouvre de nouvelles perspectives pour mieux évaluer l’impact des itinéraires d’élaboration sur la qualité des eaux-de-vie.

D’autres filières comme le vin ou le Cognac ont également engagé depuis de nombreuses années des travaux de recherche dans le domaine de la maîtrise aromatique. L’IFV et la station viticole du BNIC présenteront les facteurs technologiques qu’ils ont identifiés, et sur lesquels les élaborateurs peuvent agir, en particulier lors de l’étape de fermentation. Le retour d’expérience du groupe Alliance Loire permettra d’illustrer comment les résultats de la recherche peuvent être intégrés dans le but de construire une segmentation de l’offre adaptée à la demande et basée notamment sur les profils aromatiques des vins.

Afin d’illustrer les propos des différents intervenants, une dégustation a été organisée en fin d’entretiens qui a permis à chacun de pouvoir mieux se rendre compte des gains qualitatifs permis par différentes innovations.

  • Connaissances des arômes du cidre et leur maîtrise actuelle. Présentation d’une méthode innovante de fermentation en flores mixtes pour des cidres plus fruités (Rémi BAUDUIN - Institut Français des Productions Cidricoles, UMT Cidricole) et Jean-Michel LE QUERE - INRA URC BFL, UMT Cidricole)
    Télécharger la communication
  • Produits distillés : premiers essais menés avec l’alambic pilote de l’ARAC et perspectives (Jean-Paul SIMON - Association de Recherche Appliquée à la transformation cidricole)
    Télécharger la communication
  • Le Cognac : facteurs de variabilité de la qualité des eaux-de-vie nouvelles (Bernard GALY - Station viticole du Bureau National et Interprofessionnel du Cognac)
    Télécharger la communication
  • Pilotage des caractéristiques aromatiques des vins : les leviers technologiques dans la conduite de la vinification des vins blancs (Alain POULARD - Institut Français de la Vigne et du Vin)
    Télécharger la communication
  • Adéquation des process aux attentes des consommateurs : l’expérience d’Alliance Loire dans la construction d’une offre segmentée (Nicolas EMEREAU - Alliance Loire)
    Télécharger la communication

Entretiens Cidricoles le 13 janvier 2011



Les Entretiens Cidricoles 2011 avaient pour thème :

Quelle influence des pratiques culturales et du climat sur les caractéristiques de la pomme à cidre ? Bilan et perspectives pour les acteurs de la filière

Les entretiens cidricoles 2010 avaient permis de mettre en évidence la grande diversité des cidres élaborés dans les principaux pays producteurs, et la variabilité des attentes des consommateurs.

Proposer des cidres adaptés aux marchés, implique l’obtention d’une diversité choisie de produits et nécessite des travaux de recherche pour fiabiliser l’ensemble de la chaîne de production verger – transformation.

De nombreux travaux d’expérimentation sont engagés sur la technologie de transformation, incluant la recherche des liens entre la composition de la matière première et les caractéristiques des cidres.

Coté production, les travaux des 10 dernières années ont permis d’acquérir un certain nombre de références sur l’influence des pratiques culturales, du sol et du climat sur la composition et les caractéristiques des fruits.

Ces connaissances ont pour but à terme de permettre aux producteurs d’être en mesure de mieux cibler certaines caractéristiques de la récolte.

Enfin, les travaux menés sur l’incidence du climat ont permis de mieux caractériser l’effet millésime, et laissent entrevoir des possibilités techniques dans la mise en place d’outils de prévision de la qualité d’une récolte. Ces approches de modélisation existent déjà dans d’autres productions telle la filière Mirabelle qui sera présentée.

Les entretiens de cette année ont permis de présenter ces éléments au travers de différentes interventions :

  • Caractéristiques des pommes à cidre et produits finis : Quelles implications pour la transformation ? (Yann GILLES - IFPC)
    Télécharger la communication
  •  Hiérarchisation des facteurs de production sur la qualité de la récolte : Bilan de 10 années d'un réseau de parcelles de références (Blandine PIFFARD - IFPC)
    Télécharger la communication
  • Maîtrise de la régularité de la charge de l'arbre : Facteurs-clés et pratiques actuelles. Perspectives (Jean-Charles CARDON - CRAN)
    Télécharger la communication
  • Du verger au pressoir : Une étape importante pour une meilleure maîtrise de la transformation (Rémi BAUDUIN - IFPC)
    Télécharger la communication
  • Effet du climat sur la composition des pommes à cidre (Pascale GUILLERMIN - Agrocampus Ouest Angers INHP)
    Télécharger la communication
  • Modélisation de la qualité d'une récolte : Exemple de la filière Mirabelle de Lorraine (Catherine GIGLEUX - CTIFL/AREFE)
    Télécharger la communication

Entretiens Cidricoles le 14 janvier 2010



Cette année, les Entretiens Cidricoles avaient pour thème :

Le cidre - Techniques d’élaboration, caractéristiques, consommation :
une grande diversité selon les pays

La filière cidricole a vécu ces dernières décennies des changements radicaux, tant en France qu’à l’étranger.

Les produits et les marchés, développés sur des bases propres à chaque pays, ont connu des fortunes diverses : expansion des ciders au Royaume-Uni et en Irlande, resserrement sur des produits qui, tout en restant dans le droit fil de la tradition, ont trouvé un noyau de consommateurs plus urbains et plus exigeants en France, renaissance du cidre, menacé de disparition, grâce à un nouveau produit au Canada…

À l’heure où la consommation en général, celle de boissons en particulier, traverse une crise, et où des changements importants sont encore à attendre (rénovation du verger, évolution de la PAC, évolution vers des productions plus respectueuses de l’environnement, nouvelles attentes des consommateurs, évolution des comportements et des réglementations vis-à-vis des boissons alcoolisées, mais aussi ouverture des frontières, perspectives de développement économique au niveau mondial…), il est intéressant de faire le point sur ce qui fait le cidre et son marché et pourra compter pour son avenir, à la lueur de travaux français et d’expériences étrangères.

Les entretiens de cette année ont permis de débattre de ces questions, en s’appuyant sur différentes interventions :

  • Synthèse des principaux résultats de l’étude sur la préférence des consommateurs, menée en France par la Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie
    Télécharger la communication
  • Présentation par l’IFPC des facteurs importants (de la pomme au produit fini) ayant un rôle dans l’élaboration et les caractéristiques du cidre
    Télécharger la communication
  • Echange d’expérience avec des acteurs étrangers sur le cidre dans leur pays : matière première, mode de confection, types de produits, marché.
    Télécharger la communication

(n'est disponible sur le site que la présentation sur le cidre au Canada)

Entretiens Cidricoles le 16 janvier 2009


En 2009, les Entretiens Cidricoles avaient pour thème :

Cidriculture et environnement : les marges de progrès possibles

2 grandes thématiques ont été développées :

Au verger, les conséquences et enseignements des pratiques raisonnées

Les pratiques encouragées en verger cidricole depuis son implantation dans les années 80 s'inscrivaient dans une politique de "réduction d'intrants". Depuis 2001, ces pratiques ont été précisées dans le cadre d'une démarche PFI (Production Fruitière Intégrée) avec la rédaction d'un cahier des charges spécifique pour la pomme à cidre (inspiré de la pomme de table) et une liste de produits phytosanitaires utilisables réactualisée annuellement.

Les "limites" de telles pratiques commencent à apparaître avec l'émergence de parasites dits secondaires qui deviennent en pomme à cidre des priorités mal connues. Exemple : la cochenille.

L'obtention il y a une vingtaine d'années de variétés "à jus" résistantes à la tavelure (gène Vf) laissait envisager à terme de ne plus lutter contre la tavelure. Depuis, le contournement de la résistance (sensibilité à la race 7) a montré que cela n'était pas si simple. Une réflexion doit être menée quant à l'avenir et la gestion de la tavelure notamment pour les nouvelles variétés qui vont arriver prochainement sur le marché.

Impact environnemental des effluents de caves

L'élaboration des boissons cidricoles génère des effluents de diverses natures (eaux de lavage des pommes, chapeau brun, lies, produits de nettoyage désinfection...). Le traitement de ces effluents par les cidreries fermières et artisanales peut être suffisant avant le rejet dans le milieu naturel. Parallèlement, la pression des organismes de contrôle et autorités sanitaires se fait de plus en plus pressante.

La finalité de cette présentation est d'apporter l'information aux producteurs fermiers et artisanaux sur la réglementation en vigueur, les charges polluantes des effluents et par deux exemples illustrer des solutions possibles déjà développées en cidre ou dans la filière vin.

Télécharger

Entretiens Cidricoles le 18 janvier 2008


Le thème retenu pour l'édition 2008 était : Environnement et qualité des produits cidricoles : Quelles réponses pour la filière cidricole ?

Comme les autres productions agricoles, la filière cidricole doit élaborer des produits de qualité irréprochable tout en respectant l’environnement.

L’objet du colloque est :

  • D'une part d’apporter les informations disponibles et de dégager les perspectives sur les différents systèmes de production (méthodes agrobiologiques, lutte intégrée, méthode conventionnelle), afin que chaque producteur puisse choisir en connaissance de cause sur son exploitation le système qui lui convient le mieux
  • D'autre part de montrer, à partir d’exemples d’autres filières (vin et fruits transformés) et de l’état des connaissances sur les pommes à cidre, comment les itinéraires technologiques peuvent être adaptés en fonction de l’état sanitaire de la matière première, afin de mettre sur le marché des produits de très grande qualité organoleptique et alimentaire.

Télécharger

 
 
site internet saint malo