Programmes de recherche

Vergers de demain

Contexte

La volonté des producteurs cidricoles conventionnels d’aller au-delà de la PFI en privilégiant les solutions non chimiques et la nécessité de trouver des solutions aux impasses techniques apparues suite à une réduction toujours plus drastique des produits phytosanitaires, a conduit les professionnels à engager un programme centré sur la conception puis la conduite d’un verger cidricole innovant et à « faibles intrants » mieux adapté aux enjeux actuels.

L’IFPC a donc été sollicité pour faire émerger des stratégies de conduite de verger adaptées à ces objectifs en combinant efficacité économique et environnementale et produisant des fruits de qualités conformes aux attentes de l’aval et des marchés.

L’existence de nombreuses interactions entre les facteurs de production (exemple : entretien du sol – alimentation en eau – état sanitaire de la récolte) impose une approche de type « comparaison de systèmes » (verger « faibles intrants » - verger en PFI).

C’est dans ce contexte qu’est né le projet Verger Cidricole de Demain, également en phase avec les grandes orientations publiques agricoles nationales (Ecophyto, projet agro-écologique pour la France, programme Ambition Bio 2017).

L’enjeu est important puisque plus d’un tiers du verger cidricole est à renouveler d’ici 10 ans pour pallier à son vieillissement. La recherche de systèmes innovants et basés sur des processus agro-écologiques concerne les producteurs conventionnels comme les producteurs en Agriculture Biologique.

Organisme pilote

IFPC – Anne GUERIN - anne.guerin@ifpc.eu

Partenaires

Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie, Chambre d’Agriculture des Côtes d’Armor, INRA Centre Angers Nantes – IRHS (équipes VadiPom, ResPom, Ecofun et Bioinformatique), Agrocampus Ouest – Centre d’Angers, Lycée Agricole Pays de Bray, EPLEFPA Alençon-Sées, EPLEFPA Le Robillard, Association Cidricole Bretonne, Association des Producteurs de Pommes à Cidre du Maine, OP AGRIAL « Pommes destinées à la transformation », ACTA Informatique, Astredhor.

Durée du programme

Début du programme : 2009

Durée : 12 ans

Ce projet a été notamment lauréat de 2 appels à projet CASDAR :

- CASDAR Recherche Finalisée des Instituts pour la période 2012-2014

- CASDAR Innovation et Partenariat pour la période 2015-2018

Objectifs

  • Concevoir des systèmes de culture cidricoles innovants, basés sur des pratiques agro-écologiques et visant la double performance économique et environnementale.
  • Expérimenter en conditions réelles chez les arboriculteurs, la faisabilité de ces systèmes plus autonomes et reposant sur une meilleure valorisation des ressources naturelles pour réduire l'usage des intrants au sens large (produits phytosanitaires, engrais, eau et carburant), en s’appuyant sur :

* de nouvelles combinaisons de pratiques culturales (concept d’approche système);

* différentes techniques d’aménagements d’Infrastructures Agro-Ecologiques (IAE) pour augmenter les processus de régulation naturelle des bioagresseurs;

  • Evaluer les performances environnementales, sociales et l’incidence technico-économique (analyse multicritère) de ces systèmes, durant leur phase juvénile et de production.
  • Intégrer l’aval de la filière cidricole, en incluant dans l’évaluation des systèmes, les aptitudes technologiques des fruits récoltés et la qualité des produits finis.
  • Transférer aux producteurs les systèmes évalués comme les plus performants via :

* le réseau de parcelles Verger Cidricole de Demain, véritable plateforme de démonstration ;

* des combinaisons cohérentes de règles de décision pour gérer les interventions techniques ;

* des outils méthodologiques pour aider à l’interprétation des résultats et à la généralisation de la démarche mise en œuvre pour diffuser rapidement les systèmes retenus.

Résultats déjà acquis

2009, la genèse du projet

Une première étape, réalisée dans  le cadre d’un mémoire de fin d’études ingénieur, a permis de:

  • Dresser une typologie des vergers en fonction du mode de raisonnement des interventions ; positionnement selon les niveaux de rupture* définis dans Ecophyto 2018
  • Cerner l’impact des pratiques sur l’évolution des maladies et ravageurs ainsi que sur le vieillissement du verger
  • Caractériser les pratiques de références (PFI) en vergers cidricoles afin de retenir celles qui serviront à la conception des parcelles de référence (parcelles « PROD »)
  • Recenser, par une approche bibliographique, les techniques culturales limitant l’usage des intrants ou leurs impacts sur l’environnement envisageables en pomme à cidre
  • Faire un état des lieux de la vulgarisation de ces pratiques innovantes auprès des producteurs de pomme à cidre
  • Aboutir à la proposition de scenarii possibles de systèmes bas intrants combinant ces différentes techniques pour le verger de demain


2010 - 2012

Plantation de 9 prototypes répartis sur les 4 principales régions cidricoles :

  • 6 prototypes dits « innovants » au dispositif commun (variété/porte-greffe/densité)
  • 3 prototypes en rupture, dont 1 prototype en mélange variétal sur le rang et 2 autres conduits en agriculture biologique, à faible densité et avec présence d’animaux


Chaque  prototype compare 2 systèmes de production :

  • Une modalité PROD (1 ha) en phase avec les pratiques actuelles du producteur et conforme au cahier des charges PFI pomme à cidre
  • Une modalité ECO (1 ha) à faibles niveaux d’intrants combinant plusieurs itinéraires techniques alternatifs innovants


2012 - 2014

  • Conception des itinéraires techniques envisagés de façon différentielle dans les parties ECO et PROD au travers de règles de décisions sur les différents bio-agresseurs, sur le pilotage de la fertilisation, la conduite du verger, etc…  

Une règle de décision= 1 stratégie d’intervention + des observations (pilotage et évaluation de la stratégie)

  • Enregistrements des premiers résultats technico-économiques (quantité ou dose hectare des intrants, temps de travaux humains, matériel utilisé pour l’ensemble des opérations culturales, …)
  • Création d’une base de données pour stocker et visualiser ces premiers résultats
  • Réalisation d’une synthèse bibliographique ayant permis de retenir une série d’indicateurs pour évaluer les performances environnementales, économiques et sociales des systèmes ECO en phase juvénile.


Réduction des intrants sur le réseau : quel niveau de réduction atteint après 3 ans de projet et quelles premières conséquences agronomiques, environnementales et technico-économiques?  


Le calcul des indicateurs retenus sur la première phase du projet (2012-2014, phase juvénile) montre :

  • un bilan environnemental positif (faibles risques de pollutions azotées, réduction de l’utilisation de toutes les catégories de pesticides.
  • des performances économiques variables (pour certaines parcelles ECO, des premiers rendements non satisfaisants et des coûts de production plus importants liés au coût de certains engrais organiques).
  • sur le plan social : des risques pour la santé des applicateurs réduits pour toutes les parcelles. Mais une possible augmentation du temps de travail dans ECO, et donc également du coût de main d’œuvre, induite par la suppression de certains pesticides.

Ces premiers résultats sont à prendre avec précaution. La poursuite des enregistrements et des calculs d’indicateurs environnementaux et économiques sur plusieurs années de production est indispensable pour évaluer plus finement les systèmes et conclure sur l’efficacité et la durabilité de telles stratégies en cidriculture. C’est l’objectif de la 2ème phase du projet Verger Cidricole de Demain, lauréat d’un nouvel AAP pour la période 2015-2018.

Ces résultats soulignent également la complexité de l’analyse des interactions existant au sein d’un système de culture. S’il est difficile d’identifier quel facteur a le plus pesé dans les premières baisses de rendement constatées, les changements de pratiques de fertilisation et d’entretien du sol semblent avoir plus d’impact que la réduction des intrants phytosanitaires. Il est donc nécessaire de développer des travaux d’expérimentation et de recherche sur le thème de l’alimentation de l’arbre.

Financement



Fiche mise à jour le 8 février 2016

 
 
site internet saint malo